Cystites aiguës

L’ibuprofène n’est pas la solution  Abonné

Publié le 14/01/2016

En 2010, une petite étude suggérait que l’ibuprofène pourrait être aussi efficace que la fosfomycine dans le traitement initial des cystites aiguës.

Mais un essai clinique de plus grande puissance statistique, publié en décembre 2015 dans le « British Medical Journal », ne confirme pas ces résultats : la mise sous ibuprofène s’accompagne d’une symptomatologie plus intense et plus prolongée que lors d’un traitement par fosfomycine.

La prise d’ibuprofène n’est donc pas une solution de lutte contre l’antibiorésistance valable dans le cas de la cystite aiguë.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte