Curiethérapie du cancer de la prostate

L’hypnose, une alternative à l’anesthésie générale  Abonné

Publié le 18/05/2015
Au Centre hospitalier Lyon-Sud, le service de radiothérapie propose depuis plusieurs mois à ses patients souffrant d’un cancer de la prostate de pratiquer une curiethérapie sous hypnose. Une alternative à l’anesthésie générale, qui permet de réduire les risques et d’améliorer la récupération des patients.

LES HOSPICES CIVILS de Lyon (HCL) utilisaient déjà largement l’hypnose pour soulager la douleur des patients. Mais cette pratique était encore peu utilisée en chirurgie. C’est désormais chose faite, au service de radiothérapie du Centre hospitalier Lyon-Sud, dirigé par le Pr Olivier Chapet, qui précise : « Nous avons

déjà traité 23 patients atteints de cancer de la prostate par curiethérapie sous hypnose. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte