Minimiser les risques de dermatite du siège

L’hygiène fessière du nourrisson : ni trop, ni trop peu  Abonné

Publié le 09/04/2015
Pour la prévenir et la soigner efficacement la dermite du siège, il convient d’en connaître les quelques déterminants. Explications du Pr Gérard Guillet, service de dermatologie et Allergologie au CHU de Poitiers.

Hors sa relative fragilité, la peau du siège d’un nourrisson a la particularité d’être en permanence enfermée dans une zone humide, celle-ci pouvant être colonisée par des bactéries et des champignons provenant de l’environnement, et des selles au premier chef. Cette zone est aussi soumise à frictions, provoquant des dermatites irritatives sur les zones convexes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte