Au congrès de la Société américaine d’hématologie

L’hydroxyurée démontre son efficacité  Abonné

Publié le 10/12/2018
Une étude menée en Afrique sur 600 enfants a montré les bénéfices de l’hydroxyurée dans la drépanocytose sur le nombre de transfusions mais aussi sur la prévalence et la sévérité des infections.

Dans les pays développés, l’hydroxyurée fait partie de l’arsenal de base contre la drépanocytose. Ce traitement peut-il être utilisé sans risque chez les jeunes patients africains ? Oui, a démontré le Pr Léon Tshilolo, du centre Hospitalier Monkole, à Kinshasa (République Démocratique du Congo, RDC) dans une étude menée sur 600 enfants de 5,4  ns d’âge médian, recrutés en Angola, au Kenya, en Ouganda et en RDC.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte