Les résultats de l’étude REGARDS

L’HTA, facteur de risque cognitif  Abonné

Publié le 17/11/2011

SELON une étude mise en place par le NIH (National Institute for Health) américain et publiée dans « Neurology », l’HTA constitue un facteur de risque de troubles cognitifs en l’absence de tout AVC. Des résultats qui soulignent une nouvelle fois l’intérêt de traiter précocement les sujets hypertendus.

À la base de ce travail (étude REGARDS), il y a la constatation que les sujets à risque d’AVC peuvent, même en l’absence d’AVC, avoir des troubles cognitifs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte