La cible principale est le VHC de type 1

L’hépatite C à l’aube des nouvelles molécules  Abonné

Publié le 05/07/2010
De nouveaux traitements de l’hépatite C pour les patients ne répondant pas au traitement standard (ribavirine et interféron pégylé pendant quarante-huit semaines) sont en développement afin de diminuer les effets secondaires, la durée du traitement, ainsi que la résistance.
Le VHC de génotype 1 a le taux de guérison le plus faible actuellement

Le VHC de génotype 1 a le taux de guérison le plus faible actuellement
Crédit photo : JOUBERT/PHANIE

L’HÉPATITE C fait partie des principales causes de maladies chroniques du foie et les experts déplorent qu’une forte proportion de patients infectés ne soit pas détectée précocement. Plus de la moitié des personnes infectées ne seraient dépistées qu’à un stade avancé de la maladie.

«  Il faut augmenter le dépistage pour augmenter le traitement à un stade précoce. Lorsqu’on attend trop (fibrose extensive), on ne fait qu’augmenter les facteurs de résistance », a déclaré le Pr Albert Tran (Nice).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte