Quand le cerveau se met au diapason du cœur

L’expérience de mort imminente peut être expliquée  Abonné

Publié le 13/04/2015
Dans une nouvelle étude, publiée dans « Proceedings of the National Academy of Science », des chercheurs montrent qu’en situation de mort imminente, l’activité cérébrale se retrouve décuplée. Cette observation pourrait expliquer les « expériences de mort imminente » rapportées par certains survivants d’arrêt cardiaque.

QUE SE PASSE-T-IL dans l’organisme pendant les quelques secondes qui précédent la mort ? Depuis plusieurs années, une équipe de l’Université du Michigan étudie l’activité physique et chimique du cerveau, mais aussi du cœur, en situation de mort imminente. Dans leur publication, les chercheurs montrent que dans ces derniers instants, le cerveau dépense énormément d’énergie pour communiquer avec le cœur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte