Rétinite

L’espoir des implants rétiniens électroniques  Abonné

Publié le 22/04/2014

Le remplacement des photorécepteurs par la stimulation des cellules neuronales de la rétine est l’objectif de Pixium Vision, qui développe à Paris, au sein de l’Institut de la Vision, structure mixte de recherche de l’UPMC, de l’Inserm et du CNRS dirigé par le Pr José-Alain Sahel, deux systèmes électroniques de restauration, IRIS 50 et PRIMA.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte