Pilules de 3e et 4e génération

Les ventes en chute libre  Abonné

Publié le 03/06/2013

L’AGENCE nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) indique que la baisse des ventes de pilules de 3e et 4e génération s’est encore accélérée en avril : 44 % par rapport à avril 2012 et 26 % sur la période allant de fin décembre 2012 à avril 2013, comparée à la même période un an plus tôt. Alors que le ratio était d’une femme sur deux utilisant ces pilules en janvier, elles ne sont plus que 29 % en avril, contre 71 % préférant les pilules de 1e et 2e génération.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte