La chambre de moins en moins propice à l’endormissement

Les temps de sommeil des adolescents s’améliore avec la qualité de la literie  Abonné

Publié le 10/02/2014
Quand les adolescents disposent d’une literie neuve et de grande taille, ils dorment plus rapidement, davantage, d’un sommeil plus profond. Ce sont les enseignements de l’étude Actijeune*, conduite par le Pr Damien Léger et le Dr François Duforez du Centre du sommeil (Hôtel-Dieu, Paris).

« À CET ÂGE, on hérite souvent d’un lit “qui vient d’ailleurs“, d’un frère sorti du nid par exemple, un lit que l’on n’a pas choisi, un lit qui ne grandit pas… », observe le Pr Léger, responsable du Centre du sommeil et de la vigilance de l’Hôtel-Dieu à Paris. La chambre d’un adolescent est devenue aussi peu propice que possible à l’endormissement et à un sommeil de qualité, parce qu’envahie d’appareils électroniques (téléphone, télévision, ordinateur,etc.).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte