Des bactéries qui aident les Japonais à digérer

Les sushis sans souci  Abonné

Publié le 12/04/2010

DEVINETTE : quel rapport y a-t-il entre algue rouge, flore intestinale et sushis ? Apparemment aucun, me direz-vous. L’inter-relation entre ces différents éléments justifie pourtant que les Nippons soient aujourd’hui plus aptes à digérer les sushis - ces mets japonais réalisés à partir de poisson cru -, que leurs voisins de table Américains. Ce sont des chercheurs français qui en font le constat, mais c’est au respectable Darwin que l’on doit la résolution de ce curieux rébus scientifique. Explications.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte