Alzheimer et plasticité cérébrale

Les stratégies de compensation  Abonné

Publié le 18/09/2014

Des études avaient déjà montré une hyperactivité de certaines zones cérébrales de patients atteints de maladie d’Alzheimer, mais il n’existait pas encore de preuve qu’il s’agissait bien d’une stratégie de compensation, et non pas d’une hyperactivité cérébrale « aberrante ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte