Récidives des AVC ischémiques

Les stents moins efficaces que les médicaments  Abonné

Publié le 31/10/2013
L’étude SAMMPRISS conclut que la pose de stent donne de moins bons résultats qu’un traitement médical optimal dans la prévention secondaire des accidents vasculaires ischémiques. Certains profils pourraient être de meilleurs candidats au traitement endovasculaire.

MOINS EFFICACES, PLUS dangereux, les implants endovasculaires n’ont décidément pas le vent en poupe dans la prévention secondaire des accidents vasculaires cérébraux ischémiques (AVC). Les conclusions définitives de l’étude SAMMPRIS (en anglais pour Stenting and Ahressive Medical Management for Preventig Recurrent Stroke in Intracranial Stenosis) soutenue par les National Institutes of Health et publiée dans le Lancet viennent confirmer les résultats préliminaires peu encourageants de 2012.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte