Quatre modes de mobilité

Les spermatozoïdes ne se déplacent pas tous de la même façon  Abonné

Publié le 24/09/2012
Une technique d’imagerie holographique ingénieuse révèle de nouveaux secrets sur

IL AVAIT jusqu’ici été impossible d’obtenir des données précises sur la mobilité des spermatozoïdes (spz) dans des volumes importants. L’une des limites des techniques fondées sur l’emploi de lentilles optiques est la vitesse de déplacement des gamètes mâles (20-100 µm/s). Grâce à l’utilisation d’une imagerie holographique électronique (sans lentilles) et le recours à deux sources LED placées à un angle de 45° l’une par rapport à l’autre, il devient possible de suivre les déplacements tridimensionnels des spz dans des volumes de 8 à 17 mm3.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte