Comment agissent les polyphénols du vin rouge

Les secrets révélés du « french paradox »  Abonné

Publié le 11/01/2010

LA VÉRITÉ est au fond du verre, dit-on. Elle est aussi parfois au fond de l’éprouvette. Voilà ce que suggèrent les récents travaux menés par des chercheurs d’Angers visant à élucider les mécanismes du célèbre « french paradox ». S’il est en effet bien connu que boire modérément du vin rouge réduit le risque de maladies cardiovasculaires, et que la présence de polyphénols dans le breuvage n’est pas étrangère à cette protection, restait à élucider le mécanisme intime de l’action de ces substances.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte