Les risques des compléments alimentaires  Abonné

Publié le 04/01/2018

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) recommande la prudence dans l’utilisation des compléments alimentaires contenant de la vitamine D et/ou de l’iode, destinés aux femmes enceintes. Des cas d’hypercalcémie et d’hypothyroïdie néonatales, mais aussi des effets gastroentérologiques ou obstétricaux (2 interruptions médicales de grossesse) ont été signalés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte