Dans le mélanome et le cancer de l’ovaire

Les résultats prometteurs d’un vaccin anti-cancer  Abonné

Publié le 07/01/2013
Un bénéfice clinique objectivé sur le mélanome

Un bénéfice clinique objectivé sur le mélanome
Crédit photo : BSIP

DEUX ESSAIS de phase II (1) conduits dans des formes avancées de mélanome et de cancer de l’ovaire montrent les bénéfices d’un vaccin à vecteur (poxvirus) exprimant l’antigène tumoral NY-ESO-1. Une de ces études a porté sur 25 patients atteints de mélanomes exprimant l’antigène NY-ESO-1, au stade III (28 %) ou IV (72 %). Les effets du vaccin ont été suivis pendant 32 mois en moyenne (9-106 mois). Le second essai a inclus 22 patientes ayant un cancer épithélial de l’ovaire, à un stade III/IV dans 91 % des cas, après ablation totale de la tumeur et chimiothérapie à base de platinium.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte