Renouvellement de la pilule

Les réserves de la CSMF  Abonné

Publié le 17/06/2010

LE SYNDICAT médical CSMF (Confédération des syndicats médicaux français) s’oppose au renouvellement des contraceptifs oraux par les infirmiers et les pharmaciens. « Le gouvernement impose un " transfert de compétence " sans en mesurer toute la portée au niveau de la santé des femmes », estime-t-il. Pour lui, « les infirmières, comme les pharmaciens, n’ont pas, dans les conditions actuelles, les moyens de pouvoir procéder au renouvellement de la contraception en toute sécurité ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte