Cinquante ans après la première greffe du Pr Mathé

Les remarquables progrès des greffes de sang et de moelle  Abonné

Publié le 11/04/2011
« Peu de disciplines scientifiques et médicales ont connu au cours des cinquante dernières années autant de bouleversements et de progrès dans le domaine de la recherche fondamentale et des nouvelles thérapeutiques que l’hématologie » (que les greffes de sang et de moelle), souligne le Pr Norbert-Claude Gorin, président du 37e congrès annuel de l’European Group for Blood and Marrow Tranplantation (EBMT) et responsable médical du pôle oncologie-hématologie-médecine nucléaire de l’hôpital Saint-Antoine
Les greffes à toxicité réduite font appel à des traitements plus ciblés et moins intensifs...

Les greffes à toxicité réduite font appel à des traitements plus ciblés et moins intensifs...
Crédit photo : PHANIE

CINQUANTE-DEUX ans après la première greffe de moelle réalisée par le Pr Georges Mathé, l’activité de la greffe connaît une croissance extraordinaire en France (doublement ces cinq dernières années) et dans le monde entier.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte