Les règles d’or pour optimiser l’efficacité d’un traitement  Abonné

Publié le 09/09/2010

1- Si le sujet porteur de pou a contracté un impétigo lié aux poux, il faudra d’abord traiter celui-ci avant d’entamer un traitement antipoux.

2- Examiner la chevelure de toute la famille avant de traiter, afin d’éviter le risque de réinfestation.

3- Choisir un traitement adapté à sa chevelure et à son degré de contamination et traiter simultanément tous les membres du foyer infestés.

4- Pour ne pas laisser sa chance à un pou survivant, il est recommandé dans la plupart des cas de procéder à une deuxième application du produit sept à dix jours après la première.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte