Les produits de contraste  Abonné

Publié le 08/10/2009
Nés voici déjà de nombreuses années les produits de contraste constituent une classe de produits qui n’a pas cessé d’innover. Qu’il s’agisse des produits iodés, de ceux destinés à l’IRM et plus récemment ceux dédiés à l’échographie.
Les produits de contraste doivent présenter la plus forte inertie pharmacologique possible

Les produits de contraste doivent présenter la plus forte inertie pharmacologique possible
Crédit photo : bsip

Les principaux médicaments

On en distingue 5 grandes catégories : les produits iodés, administrés essentiellement par voie vasculaire et les produits barytés pour les examens du tube digestif, administrés par voie orale ou rectale, en ce qui concerne les examens par rayons X, les complexes de gadolinium et les nanoparticules d’oxyde de fer pour les examens par imagerie de résonance magnétique et les microbulles de gaz pour les examens échographiques en cardiologie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte