Lutte contre l’alcoolisme

Les prescripteurs de baclofène s’organisent  Abonné

Publié le 14/11/2011
Malgré la mise en garde de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS), des praticiens regroupés au sein de l’association AUBES (Association des utilisateurs du baclofène et sympathisants) lancent un appel pour que tous
Une prise en charge globale et pluridisciplinaire

Une prise en charge globale et pluridisciplinaire
Crédit photo : PHANIE

EN JUIN 2011, l’AFSSAPS publiait une mise en garde sur l’utilisation hors AMM du baclofène dans le traitement de l’alcoolodépendance. « Le bénéfice du baclofène dans l’alcoolodépendance n’est pas démontré à ce jour et les données de sécurité d’emploi dans cette indication, où les doses utilisées sont le plus souvent supérieures à celles évaluées et autorisées, sont limitées », soulignait l’Agence, alertée par l’augmentation des prescriptions de ce myorelaxant d’action centrale autorisé depuis 1975 dans le traitement des contractures musculaires involontaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte