Traitement de l’hépatite C

Les premiers pas des antiviraux de seconde génération  Abonné

Publié le 19/05/2016
Même si les antiviraux directs déjà disponibles ont permis d’obtenir les résultats spectaculaires que l’on connaît, Scott Brun (Abbvie, Pharmaceutical Development), explique pourquoi les molécules de seconde génération sont attendues avec impatience.

« Notre objectif est d’obtenir des traitements pan génotypiques plus courts, en générant le moins possible de résistances », souligne Scott Brun, vice-président Abbvie, Pharmaceutical Development. À ce titre, les premiers résultats obtenus avec l’ABT-493 et l’ABT-530 dans le traitement de l’hépatite C, présentés lors du congrès de l’EASL (Barcelone) sont très prometteurs. Trois essais ont porté sur l’association de deux molécules : l’ABT-493 qui est un inhibiteur de protéase NS3A/4A et l’ABT-530, inhibiteur NS5A.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte