Au congrès de l’European Respiratory Society

Les premières clefs de la réponse paradoxale aux bêta 2 agonistes  Abonné

Publié le 18/09/2014
Des chercheurs américains ont étudié la survenue d’une bronchoconstriction après inhalation de salbutamol chez des fumeurs ou ex-fumeurs âgés de plus de 45 ans. Certains sous-groupes étaient plus à risque, ce qui pourra avoir des implications thérapeutiques en cas de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).
La bronchoconstriction en réponse aux aérosols est de mauvais pronostic

La bronchoconstriction en réponse aux aérosols est de mauvais pronostic
Crédit photo : phanie

HEUREUSEMENT, la réponse paradoxale aux bêta2 agonistes est un effet indésirable rare. Une étude américaine chez des sujets tabagiques, ou sevrés, âgés entre 45 et 80 ans, donne une première description de ce phénomène très peu étudié.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte