Toxicomanie

Les précurseurs du GHB interdits  Abonné

Publié le 12/09/2011

PAR UN ARRÊTÉ du 2 septembre 2011, le ministère de la Santé interdit désormais la vente et la cession au public de la Gamma-Butyrolactone (GBL) et du 1,4 butanediol (1,4-BD), deux produits qui entrent notamment dans la synthèse du gamma-hydroxybutyrate, plus connu sous le nom de GHB ou de « drogue du viol », classé comme stupéfiant depuis 1999. Cette décision fait suite à la proposition d’interdiction par l’AFSSAPS en raison d’une augmentation significative de consommation à des fins récréatives ainsi que des cas graves d’intoxication, d’abus et de dépendance.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2857