Alimentation, acariens, chiens et chats…

Les précautions à prendre pour éviter de devenir allergique  Abonné

Publié le 09/05/2014
Les maladies allergiques ont une composante héréditaire mais leur transmission n’est pas automatique. Seulement 20 à 60 % des enfants nés de parents allergiques le deviendront à leur tour, et parfois l’allergie apparaît en dehors de tout antécédent familial. Si l’on ne peut pas encore intervenir sur le terrain génétique, on peut agir sur l’alimentation et l’environnement pour prévenir la survenue d’un terrain atopique ou d’une allergie chez l’enfant.
La diversification alimentaire doit débuter dès six mois, quels que soient les antécédents...

La diversification alimentaire doit débuter dès six mois, quels que soient les antécédents...
Crédit photo : MediaforMedical

IL EST CONSEILLÉ d’appliquer les mesures de prévention qui ont fait la preuve de leur efficacité chez tous les enfants à naître, même si des mesures complémentaires sont possibles dans les populations à haut risque d’allergie. Les experts sont unanimes : « un régime alimentaire pendant la grossesse est inutile, de plus les régimes d’éviction chez la mère risquent d’entraîner des carences nutritionnelles chez le fœtus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte