Les points clés  Abonné

Publié le 09/01/2012

- La plainte pour insomnie est avant tout subjective : elle fait référence à un symptôme et non à une maladie (dont l’insomnie constitue alors un signe parmi d’autres) ;

- Le traitement d’une insomnie doit être avant tout étiologique ;

- Une prise en charge symptomatologique par un médicament hypnotique doit demeurer transitoire, conformément aux consensus médicaux mais aussi à la réglementation en vigueur en France ;

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte