Les points clés  Abonné

Publié le 16/11/2015

- Les dysfonctions érectiles peuvent être d’origine organique, psychologique ou mixte.

- Elles ne doivent jamais être sous-estimées, surtout si elles se répètent, en raison de leurs impacts possibles sur la qualité de vie et comme signal d’alerte d’une éventuelle pathologie cardio-vasculaire méconnue.

- Une persistance ou récurrence des troubles pendant au moins de 3 mois (sauf cause clairement chirurgicale) est nécessaire pour poser le diagnostic de dysfonction érectile.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte