Les points-clés  Abonné

Publié le 02/03/2015

- Le traitement de substitution opiacé (TSO) a permis de réduire de façon considérable les risques médicaux et les dommages sociaux liés à l’usage d’héroïne.

- Reposant sur l’administration à long terme, parfois indéfinie, de buprénorphine haut dosage (BHD) ou de méthadone, il constitue un outil incontournable d’alliance thérapeutique et de resocialisation des patients toxicomanes et contribue à améliorer leur prise en charge sanitaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte