Dépakine

Les pharmaciens sous surveillance  Abonné

Par
Publié le 04/02/2016

Selon un article du « Figaro » de lundi, les nouvelles règles de délivrance du valproate ne sont pas respectées. Depuis le 1er janvier, le prescripteur (neurologue, psychiatre, pédiatre) doit faire signer un formulaire d’accord de soins à la patiente, nécessaire pour l’obtention du traitement.

D’après plusieurs témoignages recueillis par « Le Figaro » et APESAC*, le pharmacien n’exige pas le formulaire. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a rappelé en décembre que ce type de traitement ne doit pas être arrêté brutalement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte