Prise en charge, les lignes bougent

Les pharmaciens à l'offensive dans le suivi du diabète  Abonné

Par
Anne Bayle-Iniguez -
Publié le 01/06/2017
Médecins et officinaux libéraux et hospitaliers sont-ils capables de travailler tous ensemble, quitte à bousculer les habitudes ? Une table ronde sur le suivi du diabète a montré la volonté partagée d'une prise en charge coordonnée, malgré quelques réticences.

En France, près de trois millions de personnes prennent un traitement médicamenteux pour un diabète (4,7 % de la population). Chaque année, 8 000 patients diabétiques sont amputés, 12 000 hospitalisés pour infarctus du myocarde et près de 4 000 nouveaux cas d’insuffisance rénale terminale sont enregistrés. En 2012, l'assurance-maladie a consacré 15 % de ses dépenses aux remboursements des patients diabétiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte