Hépatite C et ViraféronPeg

Les patients de contacter leur médecin  Abonné

Publié le 16/02/2012
L’AFSSAPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) confirme les dysfonctionnements du stylo injecteur utilisé pour l’injection sous-cutanée du ViraféronPeg dans le traitement de l’hépatite C. L’agence demande aux patients de contacter leurs médecins. Un comité d’experts va être mis en place.

« À LA SUITE de la publication dans la presse d’informations à propos de ViraféronPeg administré par stylo injecteur, l’Afssaps est concernée par l’évocation d’une perte de chance pour les patients et la nécessité de sécuriser l’emploi de ce produit de santé », affirme l’agence dans un communiqué. Le quotidien national avait publié un dossier dans lequel il relayait l’alerte donnée par le Pr Albert Tran, chef du service d’hépato-gastroentérologie de l’hôpital de l’Archet (Nice) sur les fréquents dysfonctionnements du stylo utilisé pour l’injection sous-cutanée du ViraféronPeg.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte