Après le retrait de Diane 35

Les patientes tentées par les achats à l’étranger  Abonné

Publié le 20/06/2013
Retirée du marché français depuis 21 mai 2013, la spécialité Diane 35, indiquée dans le traitement de l’acné, reste cependant disponible dans les autres pays européens. Une situation qui pousse certaines patientes privées de leur traitement à se tourner vers Internet ou l’étranger pour s’en procurer…

EN FÉVRIER dernier, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), annonçait la suspension des autorisations de mise sur le marché (AMM) de Diane 35 et de ses génériques dans un délai de trois mois. Soupçonnée d’être à l’origine de quatre décès imputables à une thrombose veineuse ces 25 dernières années et de 125 cas de thromboses veineuses, Diane 35 est à présent retirée du marché français, depuis le 21 mai. Prescrite à 315 000 femmes en France jusqu’à fin 2012, elle avait reçu son AMM en 1987 pour le traitement de l’acné.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte