Les patchs transdermiques  Abonné

Publié le 05/03/2009
Une forme galénique en plein développement qui présente de nombreux avantages mais aussi quelques inconvénients à bien connaître. Tout comme ses modalités d’emploi afin d’en assurer une efficacité optimale.
Une galénique moderne généralement bien tolérée

Une galénique moderne généralement bien tolérée
Crédit photo : S Toubon

Les principaux médicaments

Sevrage tabagique (nicotine - Nicopatch, Nicotinell TTS), antalgiques (fentanyl - Durogésic), estrogènes ou progestatifs seuls (17 bêta estradiol – Climara, Estraderm, Estrapatch, Femsept, estradiol - Dermestril, Oesclim), associations estrogène + progestatif, à visée contraceptive (éthinylestradiol + norelgestromine - Evra) ou destinées au traitement hormonal substitutif de la ménopause (estradiol + lévonorgestrel - Femseptevo), médicaments préventifs de l’angor (trinitrine - Nitriderm TTS, Cordipatch), et aussi rivastigmine - Exelon, scopolamine - Scopo

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte