Les outils de dépistage de l’ophtalmologiste  Abonné

Publié le 23/02/2009

- Le fond d’œil est réalisé de façon indolore soit à l’aide d’une lentille et du biomicroscope (lampe à fente) après dilatation de la pupille, soit à partir de clichés photographiques numérisés pris à l’aide d’un rétinographe sans dilatation pupillaire préalable. D’autres examens permettent d’affiner le diagnostic en cas de signes évocateurs de DMLA ;

- L’angiographie à la fluorescéine consiste à photographier les vaisseaux de la rétine grâce à un colorant. Celui-ci est injecté dans une veine (bras, avant-bras) pour atteindre l’œil en moins de dix secondes ;

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte