Un plan d’éradication de l’hépatite C en dix ans

Les nouvelles recommandations pour guérir 15 000 malades par an  Abonné

Publié le 04/06/2015
Grâce à l’arrivée de nouveaux médicaments, c’est la première fois qu’on peut guérir une maladie chronique comme l’hépatite C en seulement trois mois sans effets secondaires sévères, se félicite l’Association française pour l’étude du foie (AFEF). Il devenait urgent d’établir une stratégie de prise en charge globale et de nouvelles recommandations pour atteindre cet objectif d’éradication, encore impensable il y a deux ans.

LE CHOIX des associations thérapeutiques a évolué rapidement ces derniers mois au fil des résultats cliniques, des ATU et des AMM des nouvelles molécules. Mais aujourd’hui, la question n’est pas seulement de savoir avec quelle association traiter un patient en fonction de l’avancée de sa maladie hépatique, du génotype VHC, ou des traitements antérieurs, mais de savoir éradiquer l’hépatite C. La France est en avance par rapport aux autres pays européens car elle est la seule à disposer des sept molécules d’antiviraux d’action directe (AAD).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte