Les nouveaux antidiabétiques  Abonné

Publié le 04/11/2010
Nul doute que le développement des incrétino-mimétiques ne constitue une avancée très significative dans la prise en charge pharmacologique du diabète de type 2. La lutte au long cours contre l’évolution pour lors quasi inexorable de la dégradation progressive du contrôle glycémique s’en trouve significativement améliorée.
Chez le diabétique de type 2, la glycémie reste plus longtemps à un niveau élevé

Chez le diabétique de type 2, la glycémie reste plus longtemps à un niveau élevé
Crédit photo : S TOUBON

Les principaux médicaments

Sitagliptine-Januvia et Xelevia (+ metformine – Janumet et Velmetia), vildagliptine-Galvus (+ metformine - Eucréas), saxagliptine-Onglyza, exénatide-Byetta, liraglutide-Victoza.

Mécanismes d’action

Chez un sujet normal, le fait de manger entraîne une élévation modérée de la glycémie, qui redescend ensuite assez rapidement : la sécrétion d’insuline est ample et soutenue, tandis que celle de glucagon (hormone hyperglycémiante), s’abaisse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte