Paludisme

Les mutations de la résistance aux traitements cartographiées  Abonné

Publié le 22/01/2018

Des chercheurs de l'école de médecine de San Diego (université de Californie) ont identifié des centaines de mutations dans 83 gènes clés du Plasmodium falciparum, parasite responsable du paludisme, qu'ils estiment pouvoir être à l'origine des résistances aux traitements qui émergent depuis quelques années. L'équipe d'Annie Cowell a procédé à une analyse du génome de 262 clones de parasites résistants à 37 combinaisons à base d’artémisinine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte