Les mots du conseil  Abonné

Publié le 28/10/2016
« Cet été, avec les fêtes et les soirées, je me suis remise à fumer. Depuis la rentrée, j’ai l’impression de perdre plus mes cheveux. »

Le cuir chevelu étant richement vascularisé, les cheveux sont sensibles à ce qui est véhiculé par le sang. Les substances toxiques issues de la fumée de cigarette altèrent la vascularisation capillaire du cuir chevelu : les follicules pileux sont moins bien alimentés en nutriments et vitamines, ce qui entraîne l’apparition de cheveux plus ternes, moins brillants et favorise leur chute.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte