La génétique revisite la nosographie

Les MICI, un continuum avec 3 et non 2 maladies  Abonné

Publié le 14/01/2016
La plus grande étude génétique internationale menée jusqu’à présent dans les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) donne un nouvel éclairage sur leur classification nosographique. La description binaire classique, avec maladie de Crohn (MC) et rectocolite hémorragique (RCH), ne serait pas tout à fait exacte. La génétique laisse apparaître un continuum, qui peut être regroupé en 3 catégories.
Les données de  29 838 patients ont été analysées

Les données de 29 838 patients ont été analysées
Crédit photo : PHANIE

Il n’y aurait pas deux entités dans les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), maladie de Crohn (MC) et recto-colite hémorragique (RCH) mais trois. C’est ce que suggère dans le « Lancet » une étude génétique d’une ampleur inégalée chez près de 30 000 patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte