Les médicaments du sevrage tabagique  Abonné

Publié le 21/03/2010
Tandis que le tabagisme est encore loin d’être sous contrôle, une utilisation optimale des moyens disponibles est plus que jamais nécessaire. Sans oublier l’importance qui s’attache à un strict respect des modalités d’emploi des différents médicaments pour en assurer une efficacité optimale.
La motivation initiale au sevrage reste indispensable

La motivation initiale au sevrage reste indispensable
Crédit photo : S TOUBON

Le dosage doit être adapté à la réponse individuelle

Le dosage doit être adapté à la réponse individuelle
Crédit photo : S Toubon

Les principaux médicaments

On distingue les substituts nicotiniques, présentés sous des formes très diverses, comprimés à sucer (Nicotinell, NiQuitin), pastilles à sucer (Nicopass), comprimés sublinguaux (Nicorette Microtab), gommes à mâcher (Nicogum, Nicorette, Nicotinell, NiQuitin), dispositifs transdermiques (Nicopatch, Nicotinell TTS, NiQuitin) ou encore un inhaleur (Nicorette), un médicament de type antidépresseur (bupropion-Zyban LP) et un agoniste de la nicotine (varénicline-Champix).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte