Les médicaments des rhumatismes inflammatoires  Abonné

Publié le 13/01/2011
Aigus, mais surtout chroniques, les rhumatismes inflammatoires sont des pathologies fréquentes pour lesquelles la demande de soulagement est prépondérante. Surtout dès lors que la chronicité s’installe, la rapidité et l’efficacité de la prise en charge sont des facteurs clés pour préserver l’avenir articulaire des patients.
Biothérapies et anti-inflammatoires constituent l’essentiel de l’arsenal thérapeutique

Biothérapies et anti-inflammatoires constituent l’essentiel de l’arsenal thérapeutique
Crédit photo : S TOUBON

Les principaux médicaments

Biothérapies : infliximab – Remicade, adalimumab – Humira, certolizumab pegol - Cimzia, étanercept – Enbrel, tocilizumab – Roactemra.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens : diclofénac – Voltarène, diclofénac + misoprostol – Artotec, kétoprofène - Profénid, naproxène - Apranax, piroxicam - Feldène, ténoxicam - Tilcotil, méloxicam - Mobic, célécoxib – Célébrex…

Anti-inflammatoires stéroïdiens : prednisone – Cortancyl, prednisolone – Solupred : bétaméthasone - Diprostène, cortivazol – Altim.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte