Un nouveau réservoir pour le VIH

Les macrophages participent directement à la persistance du virus  Abonné

Par
Fabienne Rigal -
Publié le 24/04/2017
Grâce à un modèle de souris dépourvues de lymphocytes T, des chercheurs américains ont mis pour la première fois en lumière le rôle clé des macrophages dans l’infection au VIH. Une piste pour la recherche de nouveaux traitements, publiée dans « Nature Medicine ».
VIH

VIH
Crédit photo : PHANIE

Les chercheurs de la division des maladies infectieuses de l’école de médecine de l’université de Caroline du Nord ont créé un modèle humanisé de souris uniquement myéloïdes, et donc dépourvues de lymphocytes T. Après avoir été infectées par le VIH, les souris ont reçu une trithérapie antirétrovirale pendant 5 semaines.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte