Les légumes secs pourraient devenir la « viande » de demain  Abonné

Publié le 20/06/2016
En proclamant 2016 année internationale des légumineuses, l'Organisation des Nations unies (ONU) affirme la place centrale de ces végétaux dans l'alimentation planétaire du XXIe siècle. Aujourd'hui, il semble utile de (re) découvrir les qualités nutritionnelles de ces aliments longtemps dépréciés, et de leur (re) donner une place régulière dans des menus variés.

Les légumineuses (haricots, fèves, lentilles et pois) ont toujours eu mauvaise réputation, surtout en Occident.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte