Les insomnies  Abonné

Publié le 02/03/2009
L’insomnie est un symptôme banal qui mérite un diagnostic précis. Son traitement de doit pas reposer sur une chimiothérapie hypnotique prolongée, qui expose avant tout à un double risque d’accoutumance et de dépendance. L’abus des hypnotiques pose un problème de santé publique préoccupant et doit interpeller le pharmacien à chaque ordonnance.
L'insomnie concerne entre 30 et 50 % de la population adulte des pays occidentaux

L'insomnie concerne entre 30 et 50 % de la population adulte des pays occidentaux
Crédit photo : phanie

La prise d'hypnotique doit se faire au moment du coucher

La prise d'hypnotique doit se faire au moment du coucher
Crédit photo : phanie

La prescription d'hypnotique ne peut être la seule réponse

La prescription d'hypnotique ne peut être la seule réponse
Crédit photo : S. TOUBON

Les mots du client

- Mon mari n’a pas fermé l’œil depuis deux semaines.

- Ma femme se réveille en milieu de nuit depuis son licenciement.

- Ma mère est traitée par Noctamide depuis quatre ans : le problème est qu’elle se réveille malgré tout, se lève et chute souvent dans sa chambre.

- Est-il vrai qu’un traitement pour le sommeil ne doit pas durer plus de un mois ?

- J’ai essayé de supprimer mon Noctran pendant les vacances, mais sans succès : je ne dors pas bien si je ne le prends pas…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte