Prévalence et survie

Les homosexuels vulnérables face au cancer  Abonné

Publié le 16/05/2011

Il n’est pas coutumier de demander l’orientation sexuelle du patient lors de l’interrogatoire médical. Cet état de fait pourrait bien changer, selon des chercheurs de la faculté de médecine de Boston. L’équipe de Lisa Checkel vient de montrer que l’orientation sexuelle modifie la vulnérabilité face au cancer.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte