Une étude sur les utilisateurs d’alli

Les femmes ont besoin de plus d’accompagnement que les hommes  Abonné

Publié le 28/10/2010
Si les hommes et les femmes en surpoids sont bien informés sur l’importance de surveiller leur poids, ils ne vivent pas leur surpoids et ses conséquences de la même manière. Leurs motivations pour envisager un régime et la façon de le conduire font aussi apparaître des réactions différentes. L’étude IPSOS/alli* révèle deux profils bien distincts entre hommes et femmes.

LE PREMIER INDICATEUR connu pour identifier le surpoids est l’indice de masse corporelle (IMC) pour 80 % des femmes et pour 66 % des hommes. Vient ensuite l’apparence physique (25 %), mais chez les femmes elle se traduit par l’importance du critère vestimentaire et le fait de pouvoir « rentrer » dans leurs vêtements, alors que les hommes évoquent la présence de graisses au niveau de l’abdomen.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte