Biosimilaires

Les enjeux économiques se confirment  Abonné

Par
Didier Rodde -
Publié le 18/04/2017
À l’occasion des Journées francophones d’hépatogastroentérologie et d’oncologie digestive (JFHOD) qui viennent de se tenir à Paris, une réunion organisée par le Laboratoire Pfizer, qui commercialise depuis 2015 Inflectra (infliximab), 1er biosimilaire d’un anticorps monoclonal, a permis d’évoquer les importants enjeux économiques de cette catégorie de médicaments promise à un fort développement.
bio

bio
Crédit photo : phanie

Bien que la commercialisation des premiers biosimilaires remonte maintenant à une dizaine d’années (somatropine en 2006, EPO en 2007, filgrastim en 2008…), l’expiration récente d’un certain nombre de brevets d’anticorps monoclonaux va permettre d’ouvrir des horizons d’une tout autre ampleur. En effet, ces médicaments ont un volume d’emploi important et des prix « historiques » généralement très élevés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte