De nouvelles gammes positionnées santé

Les édulcorants retrouvent l’officine  Abonné

Publié le 06/10/2011
Et si l’édulcorant revenait en pharmacie ? C’est le souhait formulé par quelques acteurs de ce marché dont la plus grande part a échappé, il y a une trentaine d’années, au circuit officinal. Convaincus de sa légitimité à l’officine, certains fabricants positionnent aujourd’hui leurs gammes en direction d’une cible à profil pathologique.
Une légitimité en pharmacie

Une légitimité en pharmacie
Crédit photo : phanie

ON NE S’ÉTONNERA PAS d’apprendre que le marché des édulcorants appartenait, à l’origine, au circuit pharmaceutique. Les produits qui le composent relèvent, en effet, de la sphère diététique et peuvent intéresser plus spécifiquement des profils pathologiques comme les personnes atteintes de diabète ou souffrant de surpoids. Ce n’est qu’à la fin des années 1980 que les édulcorants ont pu gagner la grande distribution, élargissant alors considérablement leur cible pour toucher le grand public.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte