Les douleurs cancéreuses  Abonné

Publié le 14/09/2009
Les douleurs émaillant l’évolution d’un cancer ont des conséquences très défavorables sur la qualité de vie des patients. Pourtant, leur prise en charge peut généralement être réalisée avec un moyen thérapeutique simple : la prescription d’un opiacé de palier III par voie orale.

Crédit photo : phanie

Les mots du patient

- Le médecin a décidé de changer le médicament contre la douleur de mon mari pour le rendre plus efficace.

- Mon oncle a un cancer des os et le médecin lui a prescrit directement de la morphine !

- Ces petits timbres contre la douleur seront-ils aussi efficaces sur les gélules de morphine ?

- L’infirmière hésite à faire la toilette de ma femme : elle souffre beaucoup lorsqu’elle bouge et la gélule de morphine n’agit qu’après les soins…

- Est-il vrai que la morphine va me donner de la constipation ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte